La valeur de l’humilité (tawâdou’)


Le dernier Messager (paix et salut sur lui) fut invité par l’ange pour avoir en plus de sa station chez Allah les richesses de ce monde (un prophète roi comme Salomon) il choisit la servitude et dit : je ne mange pas un jour pour que je Te prie et je mange à ma faim un jour et je Te remercie…. [Rapporté par Ibn ‘Asâkir selon ‘Aïsha et Ibn ‘Abbâs, et rapporté par l’Imam Ahmad, Abû Dâwûd et At-tirmithî selon Abû Hurayra selon le Prophète (paix et salut sur lui). ] Selon la tradition rapporté par At-tirmithî : il fut proposé au Prophète de transformer pour lui la Bathâ et la Mekke en or. Il répondit : « Je préfère être rassasié un jour, et avoir faim le lendemain ; quand je mange, j’adresse à Dieu mes remerciements ; quand j’ai faim, je l’implore ».

Dans une autre version : le Prophète (paix et salut sur lui ) dit : « un ange vint me voir et me dit : « choisi si tu veux être un prophète roi ou un prophète serviteur (‘abd) ? » Gabriel me fit signe d’être humble pour Dieu et je répondis : « j’aimerai être un prophète serviteur » et Allah me récompensa (me remercia) pour cela en faisant de moi le premier être pour qui la terre s’ouvrira (c’est la tombe de Sidna Muhammad – sur lui la paix et le salut– qui s’ouvrira la première) (tanshaqqu ‘anhu al-ard) et le premier intercesseur (shâfi’) »

Il veillait les nuits jusqu’à ce que ses pieds s’infectent(s’abîment), son épouse ‘Aïsha le voyant dans ces états lui dit un jour: « tu fais tout cela alors que Dieu t’a pardonné tout et a élevé ta station… » Il répondit : « Ne doit je pas être alors un serviteur reconnaissant »

‘Aïsha, Al-Hasan et Abû Sa‘îd rapportent, avec quelques variantes dans leur description, que dans sa maison, il était au service des siens : il triait et raccommodait ses vêtements, trayait sa chèvre, arrangeait ses souliers, se chargeait de ses affaires personnelles, aidait à nettoyer la maison, attachait le chameau et lui donnait du fourrage, mangeait avec les serviteurs, préparait la pâte avec eux et faisait les courses.[Ash-shifâ chapitre II.]

Un jour, un homme vint le rencontrer, mais dès qu’il le vit, il se mit à trembler de tous ses membres, le prophète (paix et salut sur lui) lui dit alors d’un ton humble et rassurant : «Calme-toi, je ne suis point un roi, je ne suis que l’enfant d’une femme de Quraysh qui mangeait de la viande sèche»[Ash-shifâ chapitre II.].


Source : http://comprendre-l-islam.fr

PLUS D'INFOS

Devenez bénévole

Visite

Bibliothèque

Galerie photos

Prière du vendredi en Live

Vidéos

LIENS UTILES
ADRESSE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fonction Sound est limitée à 200 caractères
 
[removed]
 
Options : Historique : Commentaires : Donate Fermer

64 Rue Dr Henri et Bernard Muller 42000 Saint-Étienne​

     

Tél : +33 4 77 57 54 21

contact@lagmse.com

Venir nous voir

Mentions légales

 

RESTEZ INFORMÉ INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

Création et conception Grande Mosquée Mohammed VI de Saint Etienne (C)2019